La Suisse et sa capitale ont renforcé leur permis de conduire

S’il est un pays très prudent en matière de sécurité routière, c’est bien la Suisse. Preuve en est que son, ou plutôt ses permis de conduire se sont étoffé de nombreuses autres formations visant toutes à ce que les conducteurs soient plus conscients des risques et plus à même d’y répondre. Il faut aussi savoir que les résidents étrangers n’ont le droit de conduire en Suisse avec leur permis d’origine que pendant un an, après quoi il leur faut changer ce permis en permis suisse. Une démarche qui peut être purement administrative (ou presque) ou pas suivant la « nationalité » de leur permis. (Plus sur : https://my-ds.ch/index.php/fr/)

Formation indispensable aux premiers secours

Mais revenons sur les différentes formations que la Suisse exige de ses nouveaux conducteurs. Pour commencer, on citera la formation aux premiers secours (qu’on appelle aussi parfois « Samaritains ») qui est devenue obligatoire pour passer son permis. Comme son nom l’indique, son objectif est que les conducteurs sachent comment réagir en cas d’accident pour sauver des vies : garder son sang-froid, prendre des mesures immédiates (placer correctement les victimes, leur faire un massage cardiaque,  stopper une hémorragie, bien renseigner les secours professionnels, etc.).

Les tarifs de l’auto-école de Genève My Driving School

Source : www.my-ds.ch/

Autres formations à suivre

D’autres cours, comme le cours de sensibilisation et le cours 2e phase

sont aussi devenus obligatoires notamment à Genève depuis 1994 et 2005, pour ceux qui ont déjà leur permis ou sont en train de le passer. À Genève, My Driving School assure toutes ces formations dans ses différentes arcades (voir ici, par exemple, son auto-école Servette).