Pourquoi dois-je choisir obligatoirement un médecin traitant ?

Je suis un citoyen français de plus de 16 ans, pourquoi la loi m’impose-t-elle de choisir un médecin traitant ? Quel est le rôle de ce dernier ? Dois-je le consulter chaque fois que je suis malade, même si mes symptômes n’ont rien à voir avec sa spécialité ? Ou mon médecin traitant doit-il obligatoirement être, tout simplement, mon généraliste ? Voilà quelques explications pour vous aider à y voir plus clair.

Quel est le rôle d’un médecin traitant ?

cotisations salariales
Source : http://www.118-609.com/

Qu’il soit spécialiste ou généraliste (à vous de faire votre choix, sans oublier de le déclarer auprès de votre caisse d’assurance maladie), votre médecin traitant est le praticien qui va assurer votre suivi continu. Etant donné que c’est lui que vous consultez chaque fois que vous avez un problème, il en viendra à connaître parfaitement votre état de santé même s’il est tenu de vous orienter, aussi souvent que nécessaire, vers d’autres spécialistes. Mais c’est lui qui constituera et assurera la gestion de votre dossier médical tout au long de votre vie. Autrement dit, votre médecin traitant est la clé de votre parcours santé, et son choix est une condition essentielle de votre accès aux remboursements de la sécurité sociale aussi bien que de votre mutuelle complémentaire.

Votre médecin traitant et votre prise en charge

Choisir votre médecin traitant, donc, c’est faire un premier pas dans votre parcours des soins coordonnés, qui vous permet de bénéficier de tous les avantages de la caisse d’assurance maladie. A partir de ce moment-là, vous bénéficierez d’un remboursement de 70% de toutes les consultations que vous effectuerez chez votre médecin traitant, mais aussi pour celles que vous ferez auprès des spécialistes auxquels ce dernier pourra vous adresser. En l’absence de médecin traitant ou si, pour une raison ou pour une autre, vous consultez un autre médecin que le vôtre (par exemple, lorsque vous êtes en vacances), vous ne serez remboursé par la sécurité sociale qu’à la hauteur de 60% de vos frais.